Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 4 mois
Entre insolence et sensibilité, les derniers des branleurs

– T’as passé une bonne soirée, Tina, alors ? demande Gaspard.
L’adolescente réfléchit un instant à sa réponse.
– Je ne sais pas. Mais je suis contente d’être venue.
– C’est une manière compliquée de dire « oui », remarque Minh Tuan en souriant.

 

Au programme : le quotidien d’un quatuor d’adolescents durant les derniers mois de lycée avant le passage du BAC, une atmosphère marquée par les mangas, la glande et les réseaux sociaux, ainsi qu’un projet fou pour réussir l’examen mais sans trop réviser, bienvenue dans l’univers décapant des Derniers des branleurs !

 

J’ai été surprise au début de ma lecture par le nombre de notes d’auteurs en bas de page et le langage de certains personnages mais j’y ai finalement pris goût, tant ces détails ont fait gagner en authenticité à ce roman. La difficulté à trouver sa place, les doutes sur l’avenir, la douleur des ruptures amoureuses ou amicales, les addictions en tout genre, les traumatismes… Ce roman peut parler à tous, et c’est là que réside sa vraie force.

 

Entre insolence et sensibilité, j’ai été charmée par nos quatre héros et les liens qui les unissent : l’insolente mais fragile Chloé, le nonchalant mais révolté Minh Tuan, le torturé mais touchant Gaspard et la sérieuse et curieuse de nouvelles aventures Tina, qui chamboule le trio initial, toutes leurs contradictions ont su me toucher en plein coeur !

 

Vraiment, ce titre a été une jolie surprise, pleine d’humour et de nostalgie, que je ne peux que vous inviter à découvrir !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort