Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 mois
Douceur et nostalgie

Esther Andersen nous offre un instant de douceur, un soupçon de nostalgie et un moment hors du temps.

C’est l’histoire d’un jeune garçon qui passe tous ses étés chez l’oncle Angelo. On y redécouvre l’enfance, l’insouciance, le bonheur simple.

Cet été n’est pas comme les autres. Cette fois, il est allé se perdre plus loin, il a découvert la mer et surtout il a rencontré Esther Andersen. Les premiers émois, la première fois que le cœur fait boum boum, il ne pense plus qu’à elle.

La douceur des illustrations m’ont fait faire un saut dans le passé, dans la campagne de mon enfance. Retrouver cette liberté le temps de ma lecture fut très agréable.. Très belle collaboration entre Irène Bonacina et Timothée de Fombelle. Le texte et les illustrations s’accordent à merveille.

J’ai ressenti beaucoup d’affection pour ce bel album qui nous rappelle ces étés qui ne se terminent jamais et ces rencontres qui changent la vie, comme le dit si bien Timothée de Fombelle.

Une jolie histoire à lire et à relire.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort