Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 semaines
Dévisagée nous apprend à accepter notre apparence

Au-delà d’un roman sur les apparences et sur l’importance de s’accepter comme on est, Dévisagée est surtout un récit qui nous montre la réciprocité de l’entraide. La personne qui reçoit de l’aide n’est pas forcément la seule à en recevoir.

Cora et Glenn illustrent parfaitement cela. Ils ont perdu leur fille. Ava est recueillie par eux parce qu’elle n’a plus ses parents mais Cora et Glenn ont également perdu leur famille. Quand la parole leur est donnée et qu’on prend le temps de réfléchir à leur situation, on réalise à quel point la présence d’Ava leur a été salvatrice. Cette famille recomposée m’émeut. My heart is full, comme diraient les Anglophones.

Le message que fait passer ce roman est une belle leçon de vie. On est tous relié les uns aux autres et même si quelquefois, on croit être seul, il faut savoir prendre du recul et regarder la situation sous un autre angle pour réaliser que non. Il y a toujours quelqu’un pour nous épauler, pour peu qu’on sache le voir.

Dévisagée est donc un roman très fort qui traite avec pudeur le thème de l’apparence pour nous rappeler l’essentiel (petit clin d’oeil au Petit Prince). A mettre entre toutes les mains.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort