Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 4 semaines
Des vacances sous le signe de la poésie…

«  J’aimais les jours qui font de grandes boucles pour arriver moins vite au soir.  »

 

Au programme : des vacances sous le signe de la poésie sublimées par le trait tout en douceur et en finesse d’Irène Bonacina, l’émotion d’un premier coup de foudre qui renverse notre héros telle une vague et un format à l’italienne qui renforce le sentiment d’enchantement que procure cette lecture, bienvenue dans l’univers touchant d’Esther Andersen !

 

Ce qui m’a frappée dans ce titre, c’est le format choisi pour présenter les aventures d’un petit héros ordinaire chez son oncle Angelo, sa quête de nouveaux horizons et le grisant sentiment de liberté qui l’envahit mais aussi le chamboulement majeur de sa jeune existence : la rencontre de la mer couplée à celle d’Esther Andersen.

 

Cette histoire se savoure telle une balade au bord de l’eau, entre parenthèse contemplative et illustrations oniriques. Elle est délicate, pleine de charme et sent bon l’été. A découvrir et redécouvrir, peu importe la saison !

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort