Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 4 mois
Des thèmes forts …

« … La vie n’est pas une comédie musicale… »

Ava est une Grande Brûlée. Il y a un an, sa maison a pris feu. Ses parents et sa cousine ont péri dans l’incendie et 60% de son corps a été brûlé. Ava a subi bien des opérations et greffes mais elle reste méconnaissable avec ses nombreuses cicatrices. Quand sa tante lui propose de retourner au lycée, elles se mettent d’accord pour faire un essai de deux semaines. C’est un premier pas pour Ava…

On fait la rencontre d’une adolescente qui sait pertinemment qu’elle ne retrouvera pas sa vie d’avant, ni sa famille, ni sa maison, ni son visage. On est alors confronté à des émotions très fortes dès les premières pages. Ava retourne à l’école et c’est une épreuve supplémentaire à laquelle on assiste le cœur serré. Le regard des autres lui pèse beaucoup, d’autant plus qu’il n’est pas toujours très respectueux. Tout ce qu’on lui souhaite alors, c’est que tous ces obstacles ne l’empêchent pas d’être une adolescente fabuleuse.

« … Ces regards me rappellent que je suis différente, certes, mais ils m’assènent une vérité plus profonde : je ne suis plus tout à fait humaine. Je suis une bête curieuse qu’on observe, pas une personne à qui on parle. Voilà pourquoi je n’ai pas besoin de miroir ; je rencontre mon reflet dans les yeux de tous ceux qui m’entourent… »

C’est Piper et Asad qui vont tenter de la convaincre qu’elle n’est pas obligée d’avancer et d’affronter ça toute seule. Asad lui tend la main, tandis que Piper débarque avec son franc parler et ses remarques grinçantes. Piper est une véritable bouffée d’oxygène, si bien qu’on en oublie presque que cette adolescente a aussi ses propres combats à mener.

On suit donc les pensées plus ou moins positives d’Ava, ainsi que son quotidien. On assiste aux petits moments avec ses amis, au groupe de soutien ou encore lors des cours de théâtre. Le théâtre a d’ailleurs une place toute particulière dans ce récit et j’en ai que plus apprécier suivre Ava, dans ses efforts et ses petites réussites. L’auteure nous décrit finalement une battante qui s’affirme au fil des pages et la lecture est très touchante.

« … Il y a une forme de beauté dans les cendres. Il faut parfois du temps pour la voir… »

Dévisagée est un roman pour ados qui aborde des thèmes forts comme le combat d’adolescents blessés et marqués physiquement. On parle aussi des blessures qu’on ne voit pas, de la différence ou encore du deuil. L’auteure nous présente des personnages aussi bouleversants qu’épatants, auxquels on s’attache inévitablement.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort