Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 1 mois
Demandez-leur la lune !

C’est avec « La décision » que j’ai découvert Isabelle Pandazopoulos. Le roman m’avait plu sans pour autant m’enthousiasmer. Je n’avais donc aucune espérance quant à « Demandez-leur la lune », mais en feuilletant les premières pages, je me suis rendu compte que j’accrochais rapidement. Et par la suite, ça n’a pas loupé : j’ai dévoré ce livre en une soirée.

S’il se lit aussi vite, c’est en grande partie dû aux personnages, qui sont tous très attachants. Malgré leurs airs détachés, ou leur attitude de gros dur, ils cachent tous une histoire émouvante. Ils sont bien plus qu’ils n’y paraissent. C’est également très touchant de les voir progresser au fil du roman, de voir le chemin qu’ils parcourent, aussi bien physiquement que moralement.

L’histoire m’a elle aussi bien plu. Le thème est un peu déjà vu : une prof place ses espoirs en groupe d’élèves en qui plus personne ne croyait. Ici, c’est une prof de français, Mme Fortin, qui va les mettre au défi de participer à un concours d’éloquence ! Mais avant la date fatidique, il faut d’abord les convaincre, puis leur apprendre à parler devant plusieurs personnes, et enfin leur donner toutes les clés pour savoir convaincre, et exprimer ses idées. On suit toute cette préparation, en étant immergé tour à tour dans la vie de nos quatre protagonistes : Lilou, Samantha, Bastien et Farouk. Je vous avoue que, finalement, l’histoire n’est pas si incroyable ; mais les personnages et les thèmes abordés font la force du roman. On y parle de choses très dures, comme l’embrigadement à Daesh. J’aurais aimé en savoir plus à ce sujet, mais je comprends qu’il ne s’agisse pas du cœur du roman.

Pour résumer, Demandez-leur la lune m’a beaucoup plu ! J’ai été marquée par les personnages et leur force, leur envie d’avancer, leur résistance face aux épreuves qu’ils traversent. C’est un roman qui plaira à toutes et tous, j’en suis convaincue !

Une petite citation qui m’a marquée, pour terminer :

« Et si on préfère se taire, c’est que les mots, on les respecte trop, on sent le poids qu’ils pèsent et le pouvoir qu’ils ont. […] ils t’engagent tout entier.« 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort