Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 10 mois
De la magie, un univers farfelu et pétillant mais parfois sombre dans « La Maison Chapelier » !

Roman jeunesse pétillant et original, « La Maison Chapelier » développe dans ce premier tome une intrigue mêlant fantastique et policier avec une efficacité certaine. Vibrant d’un univers magique et farfelu, le roman captive par ses détails empreints de magie et ses personnages étonnants.

Cordelia, plus jeune membre de la famille Chapelier, qui fabrique depuis plusieurs générations des chapeaux magiques, rêve d’acquérir la dextérité de ses proches pour concevoir avec un grain de folie, malice et de magie les plus originaux des couvres-chefs. Seulement, son quotidien bascule le jour où elle apprend que son père est porté disparu suite à la disparition de son navire, qui arpentait les mers à l’occasion d’une expédition très spéciale destinée à trouver une plume d’oiseau très rare afin d’en doit orner le chapeau commandité par le roi. Bouleversée, et persuadée que celui-ci n’est pas décédé, Cordelia se jure de tout faire pour le retrouver, quitte à enflammer la ville de Londres…

C’est avec un rythme soutenu que l’histoire se dessine sous les yeux d’un lecteur enchanté par les illustrations de Paola Escobar. La plume est franche, habillée d’un vocabulaire merveilleusement simple, mais toujours recherché pour sa concordance avec l’univers qui se déploie au cours de l’aventure de Cordelia. Car les péripéties s’enchainent, semblant ne pas être liées les unes au autres. Mais c’est sans compter le courage et la pertinence du personnage de Cordelia qui, par sa determination, ne tarde pas à comprendre le complot complexe qui lui fait face…

Il est cependant important de souligner que ce roman s’adresse véritablement à un lectorat jeunesse. De nombreux indices illustrent, au cours du roman, la quête de la jeune fille et les révélations qui s’annoncent en fin de roman… Ainsi, il est aisé pour tout lecteur avisé de mettre le doigts sur ceux-ci, malgré lui. Et ce, bien avant la fin de sa lecture… Il n’empêche que la qualité narrative propulse aisément le lecteur au coeur du quotidien chamboulé de l’entérique famille Chapelier. À découvrir pour s’approprier la magie originale qui habite ce roman !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort