Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 8 mois
Bienvenue dans l’anthropocène

« Il ne faut jamais prédire la fin du monde. Vous avez toutes les chances de vous tromper et, si vous avez raison, plus personne ne sera là pour vous féliciter. »

Bienvenue dans l’anthropocène est le premier ouvrage de John Green, auteur de renom, que je prends la peine de lire. L’occasion s’est présentée et j’ai sauté dessus – c’est aussi simple que cela. Je n’avais pas la moindre attente, pas de crainte ou d’espoir, je souhaitais simplement découvrir sa plume et, par la même occasion, comprendre pourquoi ses écrits sont aussi appréciés. Et, le moins que je puisse dire, c’est que rien ne m’a préparée à ce moment : celui où l’évidence me frapperait de plein fouet.

Ce recueil est composé de 44 textes qui abordent divers sujets parmi lesquels les pingouins de Madagascar, notre capacité d’émerveillement, super Mario kart, les hot-dogs, les couchers de soleil, ou encore la comète de Halley, googler des inconnus et la portée temporelle de l’humanité. Dans ses chroniques, l’auteur partage ses pensées, ses angoisses, ses fascinations, et parle sans fard – même sur sa vie privée. Il se (dé)livre totalement à nous et attribue une note allant de 1 à 5 étoiles pour chaque réflexion. Je n’ai pas pour habitude de me tourner vers de la non-fiction, vous le savez sans doute, mais j’aime sortir des sentiers battus et être surprise. Ce qui, ici, n’a pas loupé. C’est un sans faute !

John Green a une façon d’écrire, d’argumenter et de présenter les choses (sur certains aspects de la vie et sur ce qui nous entoure) bien particulière. J’ai pris plaisir à suivre son point de vue sur près de 350 pages et j’ai beaucoup appris. C’était long – il faut bien l’avouer, et j’ai parfois eu du mal à tenir le rythme – mais ô combien intéressant ! Certes, on est loin du roman que l’on peut lire d’une traite tant on est happés par le rythme soutenu et l’intrigue haletante. Pour autant, je pense qu’il s’agit d’une œuvre à savourer.

Si vous cherchez un ouvrage capable de vous faire ressentir de multiples émotions, si vous voulez quelque chose de sincère, de drôle, de passionnant, de brillant et de percutant, ou si vous souhaitez en apprendre plus sur la vie en général, notre société, notre planète, l’humain et John Green lui-même : allez-y les yeux fermés. Vous pourriez être surpris.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort