Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 8 mois
Bienvenue dans l’anthropocène – John Green

 

“Rien de ce que nous vivons ne dure toujours.”

 

“Bienvenue dans l’anthropocène” est le dernier livre de John Green, paru en janvier 2022. Il ne s’agit pas d’un roman ordinaire, mais d’un recueil de chroniques sur cette thématique étrange qu’est l’anthropocène. Cette dernière est définie par le Larousse comme la “période actuelle des temps géologiques, où les activités humaines ont de fortes répercussions sur les écosystèmes de la planète (biosphère) et les transforment à tous les niveaux.” A mon sens, il est important de bien comprendre ce concept avant de se lancer dans la lecture de cet ouvrage.

L’auteur nous propose donc ici une série de chroniques sur des éléments qui ont marqué sa vie, d’une manière ou d’une autre. Qu’il s’agisse de Mario Kart, des couchers de soleil, de certains groupes de musique ou des bernaches du Canada… John Green nous transporte dans cet univers qui est le nôtre, qui façonne nos souvenirs et nous définit en tant qu’être humain des temps modernes

 

A mon sens, ce livre n’est pas à dévorer en une seule journée. Je pense qu’une brève méditation s’impose à la fin de presque chacune de ces 44 chroniques sur les choses de la vie, les souvenirs, les peurs et les questionnements de l’auteur. Après tout, on ne découvre pas l’intimité de qui que ce soit en quelques heures à peine. C’est la raison pour laquelle j’ai pris le temps de découvrir chacun de ces courts textes. Je voulais en saisir tous les aspects, du plus sombre au plus drôle. Lorsque j’ai refermé ce livre, j’avais l’impression d’être plus proche de John Green, mais aussi plus proche de l’humanité et de tout ce qu’elle est, en bon comme en mauvais. 

 

Ce livre est un vrai coup de cœur pour moi. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre quand j’ai commencé cet ouvrage, j’en ressors vraiment ravie. “Bienvenue dans l’anthropocène” nous offre une parenthèse édifiante sur la vie, les petits instants de bonheur ou de malheur qui sont souvent tellement fugaces qu’ils ont à peine le temps de nous atteindre avant de se réfugier dans le passé. C’est un livre que je vous recommande vivement, qui change de ce que l’on peut avoir l’habitude de lire et qui vaut vraiment le détour. 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort