Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 6 mois
Bienvenue dans l’Anthropocène

Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce livre n’est pas un roman. Mais peut-on le qualifier d’essai ? Je ne sais pas vraiment comment le nommer. Par contre je peux aisément vous dire combien j’en ai apprécié la lecture !

N’étant pas face à un roman classique, j’ai décidé de le lire de manière morcelée : un chapitre, un sujet par jour, pas plus. Pour vraiment me délecter des anecdotes et autres pensées de John Green. Et vous savez-quoi ? Ça a très bien fonctionné ainsi. Chaque jour, c’était comme si j’avais rendez-vous avec John Green à un café. Chaque jour, un nouveau sujet, une nouvelle idée. Malgré une culture très américaine, je ne me suis pas sentie trop mise de côté, au contraire. Il n’y a qu’un chapitre que j’ai trouvé vraiment trop éloigné de notre culture française.

Mais pour le reste, c’était comme discuter avec un vieil ami. J’ai d’ailleurs refermé le roman en lui disant Au revoir, à bientôt. L’auteur se dévoile ici, il ne se cache plus derrière une histoire, qui apporte forcément une certaine distance à chaque fois.

J’ai été passionnée, enchantée de le lire, de parcourir ces sujets, certains saugrenus, d’autres terriblement actuels. C’était une lecture facile aussi, rafraichissante et je suis très étonnée de l’attachement que j’ai développé pour l’auteur au fil des pages. Je ne pense pas avoir déjà ressenti cela auparavant.

Ce livre est une expérience de lecture, l’expérience John Green et personnellement j’ai adoré, j’y referai bien un tour d’ailleurs !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort