Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 8 mois
Aventureux et fantaisiste !

« Elle ne faisait pas mystère de son rêve de devenir à son tour exploratrice un jour. Grâce à Stella Floccus Pearl, les autres clubs acceptaient désormais les femmes parmi leurs membres. Seul le Club du Calmar Géant s’accrochait obstinément aux règles traditionnelles. »

Ursula est une ingénieure de 12 ans qui rêve d’adhérer au Club du Calmar Géant pour devenir exploratrice. Malheureusement, les filles ne sont pas acceptées, et pour couronner le tout Ursula a un secret. Elle est à moitié humaine, moitié sirène et pour les membres du club, les sirènes sont des créatures très dangereuses. Quand le Club est attaqué, Ursula fuit de justesse et monte à bord du Poisson Globe pour une mission inattendue…

« Ursula n’arrivait presque plus à respirer tant elle était excitée. Brusquement, les voyages en sous-marin, les téméraires missions de sauvetage et les collègues avec qui partager des aventures redevenaient une possibilité. Et le plus palpitant de tout, c’était qu’après tout ce temps, peut-être que, quelque part, dans un lointain océan, elle verrait enfin un cheval marin. »

C’est de cette façon qu’on fait la rencontre d’une drôle d’équipe, aux membres bien différents mais tout à fait complémentaires. Ils doivent cependant apprendre à se faire confiance, apprendre aussi à accueillir les qualités des uns et des autres tout en acceptant leurs défauts. Ce qui n’est pas toujours simple. On s’engage dans un même temps dans la lutte contre Scarlett Sauvage, contre la société de l’Atlas Fantôme. Avec optimisme. Avec courage. 

« Tu ne peux absolument pas compter sur moi, dit Max. Je ne suis pas fiable du tout. Et d’ailleurs, je ne tiens pas particulièrement à sauver le club. La seule raison pour laquelle j’ai envie de participer au voyage, c’est que ça serait rigolo. »

Après une première trilogie qui nous a fait découvrir Le Club de l’Ours Polaire, l’auteure nous propose ici de découvrir un tout autre aspect de son univers. Elle nous sert aventure et exploration sous-marine et on peut dire qu’elle ne manque pas d’imagination. On laisse donc totalement de côté les terres gelées, pour plonger dans des eaux profondes, mystérieuses et parfois dangereuses. En parallèle, les péripéties s’enchaînent agréablement et le récit en devient aussi entraînant que fantaisiste. Les jeunes lecteurs vont adorer !

« … la sirène savait aussi que le courage d’un explorateur consistait à aller de l’avant même quand tout semblait perdu. On ne s’en sortait pas si on ne croyait pas envers et contre tout qu’il restait une chance. »

 

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort