Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 6 ans
Animale, La Prophétie de la Reine des Neiges de Victor Dixen
J’avais adoré le premier tome et j’attendais avec impatience de pouvoir lire la suite des aventures de Blonde donc c’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce livre :)
Quand je vous disais dans ma chronique de Phobos (en juillet) que Victor Dixen était pour moi l’un des auteurs à suivre du moment, je ne plaisantais pas. Cette fois c’est chez Gallimard Jeunesse qu’on le retrouve avec la suite tant attendue d’Animale dont la sortie en librairie est prévue pour le 20 août. J’avais eu un véritable coup de cœur pour le premier tome de cette saga et je peux d’ores et déjà vous dire que c’est également le cas pour ce nouvel opus. Il y a beaucoup de raisons à cela et je vais essayer de vous les expliquer plus en détail dans cette chronique en évitant au maximum les éventuels spoilers.

Le conte de la Reine des neiges est l’un de mes contes préférés, à la fois en raison de l’atmosphère mystérieuse qui s’en dégage et également parce que le personnage même de la Reine des neiges m’a toujours intriguée et beaucoup intéressée. Malheureusement je n’avais trouvé que très peu de réécritures et je n’en avais lu aucune jusqu’à aujourd’hui. Quand j’ai découvert le titre de ce nouveau tome, et par la même occasion de quel conte il s’inspirait, j’ai été plus que ravie ! J’en attendait beaucoup mais j’étais persuadée que s’il était dans le même esprit que La Malédiction de Boucle d’Or je ne pourrais pas être déçue. Je peux donc vous assurer que, en effet, ce second tome est de la même trempe que le précédent, c’est à dire passionnant à lire et bourré de rebondissements !Je n’ai pas pu lire ce livre aussi vite que j’en ai l’habitude en raison du format du manuscrit (200 pages A4 dans le métro c’est pas forcément le top ^^) mais peu importe, j’avais terriblement hâte de lire ce livre donc ce n’est pas ce détail qui allait m’en empêcher ! Il m’a fallu une semaine pour le terminer (j’avoue avoir fait durer un peu le plaisir, je n’avais pas envie de le terminer trop rapidement pour une fois ^^) et j’ai pris le temps de savourer ma lecture même si j’avais très envie d’en découvrir le dénouement.

Si on pensait que la fin du tome précédent marquait la fin des aventures et des tourments de Blonde, on se trompait totalement et on s’en rend vite compte dès le début de ce nouveau tome. Blonde et Gaspard sont certes sortis indemnes de leurs dernières péripéties mais ils ne sont pas pour autant totalement hors de danger comme vont le leur prouver les divers événements qui vont séparer leurs chemins.

Suite à cela, Blonde va entreprendre une longue quête semée d’embûches afin de retrouver celui qu’elle aime. Heureusement, elle va pouvoir compter sur le soutien de Hans, écrivain et mal d’inspiration dont elle a croisé la route avant de perdre la trace de Gaspard. Bien qu’il ne puisse pas toujours être présent à ses côtés, le jeune homme va faire tout son possible pour lui venir en aide même si il doit pour cela mettre ses propres ambitions de côté.

On retrouve également dans ce tome un grand nombre de personnages qui avaient déjà croisé la route de Blonde par le passé et il est surprenant de découvrir ce qu’ils sont devenus et de voir le rôle qu’ils vont jouer dans ce tome que ce soit aux côtés de l’héroïne ou au contraire contre elle pour certains. De nouveaux personnages font également leur apparition et il est très intéressant de voir à quel point certains, que ce soit parmi ceux que l’on connaissait déjà ou les nouveaux, ne sont pas ce qu’ils prétendent être. Pour certains cela s’avère une bonne surprise contrairement à d’autres mais une chose est sûre, l’auteur aime bien nous faire tourner en bourrique avant qu’un renversement de situation ne s’opère et change la donne du tout au tout.

Le parallèle fait entre le quotidien d’Hans Christian Andersen et celui de Blonde qui le tient au courant de l’avancée de sa quête par le biais des lettres qu’elle lui fait parvenir m’a tenue en haleine tout au long du livre. J’ai trouvé qu’il s’agissait là d’une manière très ingénieuse de nous raconter les aventures de Blonde tout en en apprenant plus sur Andersen. Comme dans le tome précédent (et dans la plupart des livres de Victor Dixen en fait), les rebondissements surviennent pour la plupart quand on ne les attend le moins et il n’est pas rare que l’intrigue prenne un tournant totalement différent de ce à quoi on s’attendait. Personnellement je ne vais pas m’en plaindre, j’adore les livres qui me prennent au dépourvu et qui arrivent à me surprendre même quand tout semble joué d’avance !
Une des choses que j’ai le plus apprécié dans ce livre a été de voir comment tous les faits évoqués à la fois dans le prélude (Tambours dans la nuit), dans le premier tome (La Malédiction de Boucle d’Or) et maintenant dans ce second tome, se recoupent. La logique de l’enchaînement des événements est juste parfaite et pourtant, compte tenu de la richesse et de la complexité de l’intrigue, il aurait été très facile pour l’auteur de faire un faux pas involontaire à un moment ou un autre.
L’évolution du personnage de Blonde est très intéressante à suivre. En effet, de la jeune fille discrète et secrète qu’elle était au début du premier tome, elle est devenue une femme forte et déterminée, prête à déplacer des montagne pour mener à bien la mission qu’elle s’est fixée. C’est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans ce nouveau tome pour découvrir la suite de ses aventures. Voir un personnage évoluer, grandir, au fil d’une saga est toujours quelque chose de très intéressant pour le lecteur car nous avons tous plus ou moins notre petite idée de qui est tel ou tel personnage et être détrompé par l’auteur au fil d’un livre nous montre qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences, qu’on se laisse facilement berner par ce qu’on veut nous faire voir !

Ce que j’adore dans ce livre c’est la manière qu’a l’auteur de mélanger le conte et la réalité historique. Tous les événements s’enchaînent avec une telle logique, une telle fluidité, que cela rend le récit tout à fait crédible et rend d’autant plus intéressante l’aventure de Blonde et de Hans. De plus, on se rend vite compte que, contrairement à ce que laisse entendre le titre de ce tome, ce roman n’est pas inspiré d’un unique conte mais bien de plusieurs ! C’est en découvrant cela que je me suis rendue compte que c’était également le cas du premier tome, mais je ne vous en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise, à vous de découvrir tout cela par vous-même !Et puis bon, si vous avez encore besoin d’une raison supplémentaire de le lire regardez la couverture, ça devrait suffire à vous convaincre ! Elle est juste magnifique et elle résume parfaitement l’ambiance de ce livre : l’hiver, le froid, le mystère et bien sûr notre héroïne au destin si particulier, Blonde.

Pour résumer, ce livre est une vrai petite pépite riche en rebondissements et en surprises, il s’agit d’un roman tout aussi addictif que le tome précédent et je ne peux donc que vous conseiller de vous jeter dessus dès sa sortie en librairie le 20 août ! J’espère de tout cœur qu’il vous plaira autant qu’à moi.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort