Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 6 mois
Alma (Le vent se lève) – Timothée de Fombelle

            

“Chez les Oko, le mot « alma » signifie « libre ». Mais ce genre de liberté n’existe dans aucune autre langue. C’est un mot rare, une liberté imprenable, une liberté qui remplit l’être pour toujours.”

 

À force d’entendre parler de ce roman de Timothée de Fombelle et d’en lire tous les éloges sur Bookstagram, j’ai fini par me laisser tenter par ce premier tome prometteur, aux doux accents d’aventure, d’espoir et de liberté

Ce tome est le premier d’une trilogie et tient parfaitement son rôle. L’auteur s’attarde beaucoup sur chaque détail, sur les actions de l’ensemble de ses personnages dont les destins se croisent et s’entrecroisent, sans toutefois réussir à se rejoindre. Les illustrations de François Place ajoutent beaucoup à ce roman et nous aident à visualiser certaines scènes pour nous immerger un peu plus dans l’histoire. C’est une belle réussite. 

Dans ces pages, l’esclavagisme se heurte violemment à l’allégorie même de la liberté. Cette jeune fille courageuse, entêtée, agile et vivante ne recule devant rien pour retrouver son frère. Je me suis d’ailleurs beaucoup attachée à Alma et à son caractère. Je trouve que ce personnage est très réussi et dégage une telle force qu’il est difficile de passer à côté.

Hormis ces différents aspects, le véritable atout de ce roman réside sans nul doute dans la qualité de la plume de l’auteur. Je suis véritablement époustouflée par le talent et par la poésie qui se dégage de la plume de Timothée de Fombelle. Chaque paragraphe est un pur délice pour les yeux, pour l’imagination. Il y a dans ces mots une sorte de douceur qui contraste fortement avec le scénario, et c’est peut-être ce qui m’a le plus séduite dans ce roman.

Alma est le premier tome d’une série prometteuse. Destinée aux jeunes lecteurs, cette histoire oscille entre le drame historique et le côté fantastique de certaines séries contemporaines. C’est le début d’une confrontation intense entre la liberté et l’esclavagisme, entre les mœurs occidentales et les mythes africains. À découvrir rapidement !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort