Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 semaines
Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven

Vous voulez que je vous dise ? Ce livre m’a brisé le cœur. Et pourtant, qu’est-ce que c’était bon !

Tous nos jours parfaits, de Jennifer Niven, aborde la rencontre de Violet et de Finch (Théodore, de son prénom). Ils se connaissent déjà mais sont chacun nourris de préjugés l’un sur l’autre : c’est que Finch est un peu barge et Violet semble avoir tout pour elle, à commencer par la popularité. Le problème, c’est que, comme chaque être humain, ils abritent une part d’ombre, qui les poussera sur les sommets de l’école, au bord du toit. Réapprendre à vivre aux côtés d’un garçon qui veut mourir, ce n’est pas facile… Mais qu’est-ce que c’est beau.

Jennifer Niven ne se contente pas d’une histoire d’amour entre deux adolescents. Elle pousse les choses plus loin en abordant des thèmes centraux dans notre société : bipolarité, peur, deuil, suicide. Loin d’être extrêmement morbide, le roman développe aussi des choses bien plus belles encore : une vision du monde à travers les yeux de l’autre, les amitiés naissantes, ces personnes que l’on découvre sous un jour nouveau, mais aussi ces lieux inconnus et incroyables.

Les personnages sont attachants mais aussi extrêmement réalistes : fini le cliché du sportif qui gagne le cœur de la fille-qui-est-belle-mais-dont-personne-ne-reconnait-le-potentiel ! Les personnages sont plus complexes, plus secrets, plus… Humains, tout simplement. S’identifier à Violet et à Finch est incroyablement simple, car ils renferment tous les deux des blessures qui peuvent produire un déclic en nous, comme la perte d’un être cher ou le sentiment d’être incompris et laissé pour compte.

Néanmoins, ce que je trouve le plus incroyable dans ce roman, c’est l’intertextualité omniprésente avec les œuvres de Virginia Woolf. Les références, marque de fabrique de Jennifer Niven, donnent vraiment envie d’en découvrir davantage sur l’autrice britannique. D’ailleurs, quand on en sait plus sur elle, Tous nos jours parfaits prend un autre sens et il n’est rien de plus agréable que de le redécouvrir, encore et encore, sous cette lueur nouvelle.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort