Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

La rédaction
Posté il y a 2 années
Shikanoko, une nouvelle saga à l’univers magique et politique
Rédaction de l’article par Aki, pour le site Madmoizelle.com.

Il y a une semaine, on m’a donné deux livres, en me demandant ce que j’en pensais. J’ai mis quelques chapitres à rentrer dans le premier car l’univers ne m’est pas familier, mais ensuite, je les ai dévorés en un week-end façon binge-reading — et question épaisseur, on parle pas d’un Martine à la plage.

Non, il s’agit des deux premiers tomes de la saga Shikanoko par Lian Hearn : L’enfant du cerf et La princesse de l’automne, et j’ai décidé de vous en parler !

Shikanoko, entre sorcellerie et politique

L’intrigue prend place dans un Japon médiéval où la magie et la sorcellerie se mêlent aux complots politiques et aux guerres de succession.

C’est dans ce monde qu’on débarque et on s’attache vite à Shikanoko, le jeune garçon qui a donné son nom à l’histoire et va croiser les trajectoires d’un certain nombre d’autres personnages.

Après avoir été laissé pour mort par son oncle qui voulait se débarrasser de lui, il est recueilli par un sorcier qui avec l’aide d’une mystérieuse femme va le munir d’un masque de cerf pourvu de grands pouvoirs, que lui seul pourra utiliser.

Cependant, encore faut-il qu’il apprenne à les maîtriser, et pour cela il va passer entre les mains de guerriers assoiffés de pouvoir, sages, prêtres•ses et sorcièr•es qui lui transmettront leur savoir au fur et à mesure.

Le désir et l’amour sont également au cœur de ces interactions, mais les femmes ne sont pas non plus de « simples » intérêts amoureux : elles peuvent être tout aussi puissantes que les hommes et ont un courage dont j’aimerais pouvoir me targuer.

Et pour cause : il vaut mieux avoir le coeur accroché pour survivre dans un univers impitoyable où les luttes de pouvoir font des milliers de victimes collatérales.

Parmi toute ces femmes, il y a de quoi puiser l’inspiration en termes de badasserie : entre celle qu’on arrache à un mari pour la donner à un autre, celle qui voit confier entre ses mains l’avenir d’une dynastie ou encore celle qui utilise les hommes à leur insu pour atteindre ses propres objectifs, le choix est large !

Le tableau est complété par la spiritualité qui émaille le récit : les esprits, démons, et autres morts et réincarnations tiennent une place de choix aux côtés des personnages principaux, et l’on se retrouve régulièrement au carrefour entre plusieurs dimensions.

On suit donc le parcours de Shikanoko, sans pour autant délaisser les autres personnages : chaque chapitre est raconté suivant la perspective de l’un d’eux.

Shikanoko, le préquel de la saga Le Clan des Otori

Shikanoko c’est en fait le préquel de la saga le Clan des Otori, par la même auteure, qui était déjà composée de 5 tomes !

Cependant, aucunement besoin de connaître Le Clan des Otori pour attaquer cette série : je ne l’avais moi même pas lu auparavant, et ça ne m’a pas empêché de passer mon dimanche perdue dans le récit, ne relevant la tête que pour manger (et encore).

J’ai donc désormais sept livres à ajouter à la file d’attente de ceux que je dois lire : Shikanoko est en effet composé de quatre ouvrages qui paraîtront tous dans l’année (le 3ème sera disponible le 24 août, et le 4ème le 4 novembre), et Le Clan des Otori, de cinq.

Et clairement, l’addiction fonctionne : en refermant le tome 2, j’avais envie de découvrir le tome 3 et la suite des aventures de ces personnages !

Bonus : les livres sont vraiment super beaux et seront du plus bel effet dans votre bibliothèque (je déconne même pas en disant ça : c’est vraiment canon) (bon sauf si vous avez un Kindle, mais ça ce sont des choix personnels après tout).

Shikanoko, A whole new universe !

J’ai adoré me plonger dans un nouvel univers magique : par exemple, lorsque vous avez découvert le monde de Harry Potter, vous avez appris l’existence d’une magie qu’il vous a fallu apprivoiser, comprendre.

Et bien ici, c’est pareil. Tout n’est pas limpide dans les premières pages, parce que vous allez apprendre en même temps que les personnages à quel point leur monde s’étend, ce qu’il est possible de faire ou pas.

D’ailleurs, ça rend l’identification plus facile de découvrir les différentes formes de magie et intrigues politiques au fur et à mesure, en même temps qu’eux. Et c’est donc l’occasion de se perdre dans un nouvel univers très riche !

madmoizelle_noir

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort