Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Posté il y a 3 semaines
Où est passée Lola Frizmuth ?

Vous aimez le Japon, les courses-poursuite endiablées, les téléphones customisés et à les lycéennes à la répartie bien aiguisée ? Vous allez adorer partir à la recherche de Lola Frizmuth !

Oui, il se trouve que j’ai un goût pour le mauvais goût. Ce qui englobe notamment les sonneries de portable débiles, les fonds d’écrans qui représentent des chatons pataugeant dans des tiroirs de chaussettes et les étuis en fourrure rose. […] Malheureusement, malgré tous mes efforts pour n’en faire aucun, et malgré une allure relativement chétive, j’ai gardé la force d’un taureau sous stéroïdes.

Lola Frizmuth a dix-huit ans, un téléphone collector en moumoute rose et aucune motivation pour passer son bac. C’est donc tout naturellement qu’à quelques semaines des épreuves, elle saute dans un avion pour le Japon afin de rejoindre l’élu de son cœur, Tristan, dont le père travaille à l’ambassade de France au Japon. Mais évidemment, rien ne se passe comme prévu : dans l’avion, Lola se retrouve à côté d’un homme qui se présente à elle comme Jean-Paul Takeda. Ce qu’elle ignore, c’est que celui-ci est en réalité un yakuza en fuite, et qu’il échange la carte SIM de son portable avec celle de Lola, afin de cacher des données importantes aux gens qui le poursuivent !

À dix-huit ans (et non dix-sept comme semble le croire l’immonde Mme Merlin), je sais déjà quel est mon idéal masculin : un garçon à la fois gentil, doux et décoratif.

Voilà donc Lola fraîchement atterrie au Japon, avec un téléphone inutilisable et une horde de mafieux enragés à ses trousses ! Et comble du désastre, lorsqu’elle parvient ENFIN à retrouver Tristan avec l’aide du stagiaire de l’ambassade, Lionel, c’est pour le découvrir dans les bras d’une autre !

Pour les garçons comme moi, les filles comme Lola, qui aiment la plage et les Ugg en fourrure rose, sont des cauchemars ambulants. On a beau se moquer d’elles en prétendant qu’elles croient que George Sand était un homme et que Botticelli veut dire « sandwich » en Italie, lorsqu’elles vous parlent, vous n’en menez pas large.

Heureusement, la sœur aînée de Lola alerte leur père. Bien décidé à ne pas laisser qui que ce soit s’en prendre à sa fille, le géant allemand s’envole pour le Japon afin de la sauver.

Alors qu’elle refuse de se rendre aux yakuzas (et d’abandonner son précieux téléphone et les données sensibles qu’il contient), elle embarque Lionel avec elle dans une course poursuite complètement folle dans le métro tokyoïte. De rencontres en rencontres, d’aventures en aventures, de Tokyo au bord de mer, de l’immense station moderne de Shibuya aux temples bouddhistes traditionnels, les situations rocambolesques s’enchaînent.

Il est une règle d’or, que nul ne devrait ignorer : les gens qui ne disent rien ont rarement quelque chose à dire.

La plume enlevée à l’humour débordant d’Aurélie Gerlach nous délivre ici un délicieux roman qui n’est pas sans rappeler le cultissime film Wasabi, avec Jean Reno. À mi-chemin entre le guide touristique et le teen-movie, ce roman incroyablement drôle, au rythme endiablé, ne nous laisse pas une seconde de répit. À la fois haletant et hilarant, Où est passée Lola Frizmuth ? est un concentré d’énergie et de rire. Du stagiaire intello au courage insoupçonné au yakuza désabusé qui ne rêve que de sa retraite et de son chat en passant par le gigantesque paternel allemand à l’amour immodéré pour les strudels aux pommes, c’est une ribambelle de personnages hauts en couleur qui accompagne notre Lola, une héroïne atypique qui ne mâche pas ses mots.

Lola n’exige jamais de personne qu’il soit autre chose que lui-même.

En un mot comme en cent, Où est passée Lola Frizmuth est un roman contenant tous les ingrédients pour une lecture impossible à lâcher. Aussi décalé qu’intelligent, à l’image de son héroïne, on ne peut que l’aimer !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort