Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

La rédaction
Posté il y a 3 semaines
Nouvelle Sparte, une fable d’une puissance rare

Il est de ces livres qui vous attrapent le cœur, qui vous retournent le cerveau en quelques paragraphes, là, comme ça, sans prévenir, et qui vous changent à jamais. Ils semblent s’ouvrir comme par magie sous vos doigts, vous happent dès les premiers mots ; ça vous frappe alors et vous vous dites : « je vais aimer ce livre-là ». Généralement, ils vous abandonnent là, pantelants et un peu hagards, en équilibre précaire sur la ligne-précipice de leur point final.

Nouvelle Sparte, le dernier-né d’Erik L’Homme, est l’un de ceux-là.

« Nous naissons tous chaque matin dans l’aube grise… Survivant à hier et au passé défunt… »

Surprenant, bouleversant, engagé, incroyable enfin, ce nouveau roman est une pépite rare dans le paysage de la littérature jeunesse. Il est porté par la magie de la plume d’Erik L’Homme et l’incroyable richesse de son imaginaire, cette capacité si propre à l’auteur de se réinventer sans cesse et de ne jamais, jamais, revenir là où on l’attend.

Il a en effet commencé sa carrière d’auteur jeunesse en 2001, avec le premier tome de la trilogie désormais culte Le Livre Des Étoiles (traduite en 28 langues et vendue à plus d’un million d’exemplaires !), un titre d’un dynamisme et d’une richesse mythologique inégalés adressé aux lecteurs à partir de 9 ans. Dès lors, c’est quelques vingt autres romans qu’Erik L’Homme nous livrera, allant du space-opera avec Les maîtres des brisants au thriller fantastique avec Phænomen, en passant par des productions plus surprenantes ou personnelles, comme le récit de son voyage au Pakistan Des pas dans la neige, ou son recueil de nouvelles Le regard des princes à minuit, dans un registre plus réaliste. Enfin, il est connu (et reconnu !) pour avoir coécrit la célèbre saga A comme Association avec le très regretté Pierre Bottero. *

Avec ce titre, il s’adresse à un public légèrement plus âgé que de coutume, puisqu’il s’inscrit dans la mouvance des récits d’anticipation dystopiques et propose une réflexion plus poussée sur notre monde et son futur.

« Que pèse la pensée face au réel ? »

Nouvelle Sparte, c’est l’histoire d’un monde qui, quelques deux siècles après l’effondrement de la société telle que nous la connaissons aujourd’hui, s’est reconstruit tant bien que mal. Il y a ceux qui sont retournés à la nature, à la steppe sauvage et à ses dieux anciens, les Kourykanes. Il y a ceux qui vivent dans le désert sec et aride de ce qui pourrait être le Moyen-Orient, autour d’une religion monothéiste aux stricts principes, le Darislam. Il y a ceux qui vivent en s’accrochant aux vestiges du Monde-d’avant, en Occidie, une société ultra-capitaliste où l’argent et l’apparence règnent en maîtres, au détriment des plus démunis.

Et puis il y a Nouvelle Sparte, cité-état fondée sur les berges du lac Baïkal, régie selon les lois de l’antique cité grecque Sparte. Ici vit Valère, notre héros, qui s’apprête à devenir citoyen à part entière de la Fédération, en passant les rites initiatiques qui feront de lui un homme. Mais plusieurs attentats ravagent la ville, semant la mort et la confusion autour d’eux. Valère est appelé par les dirigeants de la ville pour partir en mission d’espionnage en Occidie : on soupçonne le Darislam d’être à l’origine des attentats, et il ne tient qu’à lui de démasquer les coupables.

Valère se retrouve alors confronté à un monde qui n’est pas le sien, qui échappe à sa compréhension, aux valeurs qu’il a acquises à Nouvelle Sparte. Séparé de ses amis de toujours, de sa mère et de l’amour de sa vie, Alexia, il devra apprendre à se débrouiller seul et à se défaire de sa naïveté. Car les apparences sont trompeuses en Occidie, et sous le faste se cachent souvent la cruauté, l’envie et la misère…

« Courir après l’argent et le dépenser, c’est le moyen qu’ils ont trouvé pour supporter l’absence d’horizon. »

Surprenant ! Il est surprenant cet Erik L’Homme qui bouleverse ses propres codes et ses propres habitudes pour nous livrer une œuvre en contrepoint de sa production habituelle, et pourtant si incroyablement juste.

Car c’est un titre engagé, aussi, très engagé. D’actualité surtout. Parler de nous, de nos peurs, de nos pleurs, des évènements terribles qui secouent le monde depuis quelques années tout en parlant d’ailleurs, évoquer le présent en parlant du futur. Expliquer, réfléchir sans juger, sans condamner, explorer la pensée et l’humain au sein d’une aventure épique, pour livrer, finalement, un message de tolérance en demi-teinte.

Bouleversant ! On retrouve l’Erik L’Homme conteur, le rythme soutenu de ses récits, sans aucun temps mort ni fioritures inutiles. On le retrouve mordu de mythologie et de fables religieuses, dans une richesse et une complexité qui fait souvent le charme de ses ouvrages. Il s’improvise – s’apprivoise – philosophe et poète aussi.

On ne peut pas parler de Nouvelle Sparte sans souligner l’incroyable travail d’écriture qui le caractérise, la puissance et l’originalité de la plume d’Erik. C’est le langage qui se réinvente, qui s’ancre dans le présent et s’ajuste au réel ; comme une réflexion autour du ce-qui-pourrait-être. Une voix unique, qui vous tourne-renverse et s’impose comme une évidence.

« C’est là toute la beauté, peut-être, et la véritable leçon de Sparte : nous n’avons que cette vie durant laquelle il nous appartient d’être nous-mêmes ou de n’être rien. »

Il est rare de faire tenir tant de choses en si peu de pages, de raconter l’humain et l’épique avec autant d’intensité et de justesse. En quelques 300 pages, Erik L’Homme nous livre un récit à la fois haletant et philosophique, dans un univers dystopique foisonnant et parfaitement maitrisé. Plus qu’un roman d’aventure, d’espionnage ou d’action, il s’agit avant tout d’une fantastique épopée au cœur de l’humain, de la quête initiatique d’un jeune homme et de ses amis qui voient leurs certitudes voler en éclats.

* Tous les livres d’Erik L’homme sont disponibles chez Gallimard Jeunesse.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort