Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 12 mois
La théorie de l’iceberg, une dernière aventure estivale.

Alors que l’été commence doucement à tirer sa révérence, les éditions Gallimard Jeunesse nous font profiter, pour quelques  heures encore, du sable fin, de l’océan et des derniers rayons de soleil.

Dans les années 1990, Noé, quinze ans, ne vit que pour surfer. Un matin d’hiver, l’océan le trahit. L’adolescent se réveille quelques heures après, avec plusieurs côtes cassées, un bégaiement post-traumatique et surtout une peur bleue de l’eau. Il est impossible pour Noé de remonter sur sa planche de surf.

L’été arrive à Figerolles sur Mer, et les vacances amènent dans leurs bagages Lorraine, une touriste parisienne. Passionnée par les Haiku, l’astronomie, la science-fiction, la photographie, cette jeune fille est pleine de ressources et prend notre jeune personnage sous son aile. Par un concours de circonstances, Noé décroche un boulot de livreur pour la bibliothèque. Ce travail inattendu, va lui faire rencontrer un drôle de monsieur… De si petits détails peuvent parfois vous changer la vie. Cet été là, Noé ne surfe pas et trouve refuge dans l’écriture.

La bonne humeur, les passions de Lorraine, l’écriture, la lecture vont aider l’adolescent à surmonter sa peur, à sortir de sa coquille pour voir le monde d’une nouvelle façon.

Cette histoire n’est que peu originale. La fin se devine facilement. Mais je ne pense pas, que cette prévisibilité soit un défaut. Puisque l’histoire est simple, cela permet de prendre pleinement conscience que l’art peut aider l’être humain de bien des manières. C’est un roman feel-good dont la lecture est savoureuse avec des odeurs d’eau salée accompagnées d’un goût de sable et de vent dans la bouche.

Les personnages sont complexes et les rencontrer est vraiment une chouette opportunité.

Si vous souhaitez prolonger l’été, en compagnie de personnages charmants et d’une belle histoire, La théorie de l’iceberg est le roman dont vous avez besoin ! Qui dirait non, pour une dernière aventure au soleil ?

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort