Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 semaines
La Courte Histoire de la Fille d’à Côté

Contre toute attente, j’ai passé un très chouette moment avec ce roman – et je dis « contre toute attente » parce qu’il s’agit d’un roman qui n’est pourtant pas du tout dans la ligne de ce que j’ai l’habitude de lire.En règle générale, j’essaye de ne pas trop me lancer dans des romans contemporains young adult, parce que je suis souvent déçue. Mais heureusement, La courte histoire de la Fille d’à Côté est assez différent dans son genre.

C’est l’un de ces romans qui est vraiment très tourné autour des personnages et de leur ressenti. J’ai aimé suivre l’évolution du personnage de Matt que j’ai trouvé très juste et très bien écrit. Ce qui est drôle, c’est qu’en lisant d’autres chroniques de l’ouvrage, j’ai vu que beaucoup de lecteurs avaient trouvé Matt vraiment agaçant et complètement nombriliste, et que d’une certaine manière ça leur avait gâché une partie du plaisir de la lecture. De mon côté, j’ai tout à fait trouvé Matt nombriliste et agaçant, mais c’est ce qui a fait que je l’ai trouvé d’une telle justesse dans l’écriture.

Matt est un adolescent de 15 ans éperdument amoureux de Tabby, sa meilleure amie et voisine depuis toujours. Il n’ose pas lui révéler ses sentiments de peur de faire basculer leur amitié et de la perdre. De toutes façons, il pense qu’il a le temps de la conquérir, et en attendant il peut se contenter d’imaginer ce qu’il dira et fera le jour de cette révélation, façon comédie romantique ultime. Sauf que quand Tabby commence à sortir avec Liam, le beau sportif du lycée, Matt commence à se dire qu’il n’a finalement plus tellement le temps de voir venir.

Et à partir de ce moment là, Matt bascule dans une colère à demi dissimulée qui donne vraiment consistance au personnage. À mon sens, c’est un portrait d’adolescent très réussi, qui oscille entre joie intense, peur de l’échec, ambition et déprime. Avec tous ses défauts, Matt reste quand même un personnage très attachant, qui m’a rappelé certaines personnes de mon entourage.

En somme ce roman que j’imaginais complètement à l’opposé des ouvrages que j’aime lire d’ordinaire, m’a vraiment beaucoup plu. J’ai été émue par les personnages et je mentirais si je disais que je n’ai pas versé quelques larmes durant ma lecture.

Qui sait, j’ai peut-être un petit cœur de midinette après tout ?

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort