Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 semaines
La belle sauvage, ou le retour spectaculaire de l’imaginaire de Philip Pullman

Retrouver Philip Pullman, c’est retomber en enfance… La trilogie d’A la croisée des mondes a marqué mon adolescence et j’avais adoré l’imaginaire construit par cet auteur. Alors, à l’annonce de cette nouvelle série prenant place dans ce même univers, je savais déjà que je n’allais faire qu’une bouchée de ce premier tome…

Que dire, que dire.. Je ne vais pas être très objective, mais je me suis régalée de la première à la dernière page. C’était un vrai plaisir de retrouver ce monde, sa Poussière, cet univers et ses spécificités qui lui sont propres… Comme si je retrouvais une vieille amie. J’avais pourtant un peu peur, au départ, de ne pas réussir à retrouver tout ce qui faisait le charme de la série originelle. Mais aussi la crainte de n’en voir qu’un copié-collé…

Alors oui, on retrouve des éléments que l’on avait déjà vus dans la première trilogie. Mais Philip Pullman développe une nouvelle histoire tout autour de celle que l’on connaissait déjà et arrive encore une fois à captiver le lecteur malgré la complexité de ce monde. C’était un plaisir de retrouver Lyra durant la genèse de ses premiers mois et de découvrir de quelle façon elle va atterrir à Jordan’s College. Et, même si je connaissais le fin mot de son histoire, cela ne m’a absolument pas empêchée de la retrouver avec une sincère nostalgie, de même que Pantalaimon, son daemon.

J’y ai également découvert Malcolm et Alice, les personnages principaux de ce tome, avec curiosité. Fils d’aubergistes, intelligent et avenant, Malcolm n’hésite pas à aider régulièrement ses parents. Cela lui permet également d’en apprendre toujours un peu plus sur le monde, mais aussi les personnes qu’il y croise. Jusqu’au jour où un jeune bébé est laissé à la garde des sœurs auxquelles il rend régulièrement visite de l’autre coté du fleuve, à l’aide de sa barque, La Belle Sauvage. Ce bébé n’est autre que Lyra, que Malcolm et Alice vont devoir très vite prendre en charge afin de fuir ceux qui tentent de la kidnapper…

Philip Pullman a encore réussi à me faire rêver dans cette nouvelle épopée fantastique. L’univers dans lequel il nous plonge est toujours aussi inventif, riche et complexe, et les rebondissements sont légions. Les dangers guettent à chaque page, et l’auteur arrive parfaitement à nous faire ressentir cette insécurité. Mais aussi à nous transporter dans ce monde plein de merveilles, aussi originales que spectaculaires…

Pour conclure : cette nouvelle plongée dans l’univers de Philip Pullman avait la douce saveur de la nostalgie de l’enfance. Je me suis rappelée pourquoi j’avais tant aimé la première trilogie, et cela ne m’a absolument pas empêchée d’apprécier à sa juste valeur le premier tome de cette nouvelle série, sorte de préquel de la précédente. Ce fut un régal de retrouver la plume de Philip Pullman, et je me suis complètement imprégnée de son monde qui m’a émerveillée encore une fois. Il ne me reste plus qu’à prendre mon mal en patience en attendant la suite…

Photo du profil de AliceNeverland

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort