Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 4 semaines
It, un roman touchant qui fait réfléchir

Avant même de commencer à parler de ce que j’ai pensé de ce roman, j’aimerais saluer le fait que le sujet du transgenrisme soit abordé dans un roman adolescent français. Pour moi, c’est un sujet très important dont on doit parler davantage. Et à mon avis, la fiction et la littérature peuvent parfaitement éveiller les consciences et briser certains tabous. Si ce sujet vous intéresse, que vous avez des interrogations, que vous-mêmes ne vous sentez pas bien dans votre sexe biologique, ou que vous êtes tout simplement curieux, n’hésitez pas à ouvrir ce livre… Que l’on soit jeune ou moins jeune, il est important d’essayer de comprendre ce qui peut toucher des personnes qui nous entourent et d’ouvrir son esprit.

 

J’ai donc apprécié cette lecture qui traite d’un sujet particulier et peu présent dans la littérature française. J’ai tout d’abord adoré la plume de l’autrice. Le récit était emprunt d’une sensibilité particulière.

 

« Je n’étais plus personne, et en même temps, je pouvais tout voir. J’étais la rue, le bruit, la lumière, les passants, le marchand, l’enfant dans sa poussette, l’arbre sur la place. C’était à la fois beau et très compliqué d’être dans toutes ces dimensions, dedans et dehors, soi et le monde. Je n’étais nulle part et partout, personne et donc tout le monde. »

 

Il ressort de ce roman des propos qui à mon sens sont justes et qui font beaucoup réfléchir sur la dysphorie de genre.

 

« Il faut de la sagesse pour accepter ce qu’on est, mais il faut du courage, de la persévérance, de la confiance pour devenir soi-même…»

 

Cependant, j’ai été déçue que la question du transidentité ne soit abordée réellement qu’à la fin de l’histoire, elle aurait surement mérité d’être plus développée. Mais de cette manière, on peut apprendre à connaître Jo et de bien comprendre d’où vient son mal-être. Et même si l’incendie du foyer familial de Jo, autour duquel tourne le récit semble éloigné du sujet annoncé dans le résumé, au final on voit comment des évènements de la vie peuvent être clés et la changer à jamais.

« Je suis un garçon. »

 

Le personnage de Jo, réaliste et attachant, et tout son cheminement m’ont touché. Le récit, très court, est peut-être un peu trop bref pour la diversité de sujets qui y sont abordés et qui auraient pu être plus approfondis mais on est plongés dans cette tranche de vie charnière auprès d’une adolescente tourmentée et tellement touchante.

 

« Mais je sens bien que papa, derrière ses félicitations muettes, pense à autre chose en me regardant : qui est cette personne, cette personne dont j’ai pourtant vu la petite tête sortir du ventre de sa mère, cette personne que je ne reconnais pas ? »

 

Une lecture agréable, très courte et qui fait réfléchir !

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort