Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

La rédaction
Posté il y a 2 mois
Christopher Bouix vous présente La Théorie de l’iceberg

Chères amies, chers amis,

Vous êtes les premiers lecteurs de La Théorie de l’iceberg et je vous en remercie. Vous savoir sur le point de découvrir ce livre, mon premier roman, me remplit de joie et d’excitation.

J’espère que, comme moi en l’écrivant, vous prendrez plaisir à suivre les aventures de Noé, ce jeune garçon un peu timide, un peu solitaire, qui vit dans une petite ville de la côte atlantique.

L’intrigue de La Théorie de l’iceberg se déroule au cours de l’été 1993. Souvenez-vous : l’été du grunge et de la Macarena. C’est une période que j’ai connue et dont je garde un souvenir attendri. J’avais envie de la faire revivre, tout comme j’avais envie de dépeindre l’atmosphère si particulière d’une petite ville au bord de l’océan. Il me suffit de fermer les yeux pour retrouver le décor dans lequel évoluent mes personnages : une petite baraque défraîchie posée sur la plage, un transistor qui diffuse une chanson des Beach Boys, la silhouette des surfeurs à contre-jour.

Et le ciel étoilé pour rêver durant la nuit.

La Théorie de l’iceberg est un roman sur l’adolescence, bien sûr. Sur les blessures intimes qui peuvent nous atteindre à cet âge délicat de la vie. Mais c’est aussi un livre sur les rencontres fondatrices qui ouvrent au monde, les découvertes, la reconstruction.

Noé souffre de bégaiement. Le langage est pour lui une source de douleur et d’incompréhension. La littérature va le sauver, en lui permettant de se trouver.

J’espère que son cheminement, résolument positif, saura donner confiance aux jeunes lecteurs qui croiseront son chemin. Et que chacun pourra trouver dans ce livre le plaisir d’un espace à sa mesure où poser un instant ses rêves et se sentir bien, un peu chez soi.

Je vous remercie, et vous souhaite une bonne lecture.

 

Christopher Bouix

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort