Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 2 mois
Capitaine Rosalie, Timothée De Fombelle et Isabelle Arsenault

Je n’ai jamais eu le plaisir de découvrir les romans de Timothée De Fombelle et je dois avouer que cet album est une très jolie découverte. J’ai adoré lire l’histoire de Rosalie, cette petite fille de 5 ans qui s’était donnée une mission. Obligée d’aller à l’école des grands car son père est parti à la guerre et sa mère travaille à l’usine, capitaine Rosalie est loin d’être la petite rêveuse que l’on croit. J’ajoute que l’objet-livre est magnifique: ne couverture cartonnée et une jaquette pour la protéger.

Cette histoire est à la fois douce et profondément triste. Au fil des pages, mon cœur se serrait à la vue de ce petit ange dans un monde d’adultes. En 1917, en pleine première guerre mondiale, Rosalie attendait avec impatience le retour de son père et remarquait, malgré son jeune âge, les changements sur le visage de sa mère. Il a été intéressant de voir la guerre à travers le regard de la petite fille. Malgré le fait qu’elle soit loin des champs de bataille, elle s’est bien rendue compte qu’il y avait une autre bataille qui se livrait dans le cœur des personnes restées dans le village.

Pour accompagner le magnifique texte de Timothée De Fombelle, les sublimes illustrations d’Isabelle Arsenault. Les dessins sont doux et tristes à la fois et les couleurs très automnales qui reflètent bien le contexte historique. Un récit poignant, une plume poétique et des illustrations sombres, illuminées par la petite Rosalie. Un récit qui m’a émue aux larmes, un joli coup de cœur.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort