Vous souhaitez devenir chroniqueur et être publié sur notre site ?

Pour déposer votre candidature, il faut au préalable devenir membre de la communauté On lit plus fort !

Me connecter

Mot de passe oublié

Chroniqueur
Posté il y a 3 semaines
Capitaine Rosalie, Timothée de Fombelle et Isabelle Arsenault

Depuis le temps que j’entendais parler de Capitaine Rosalie, et dire que je n’avais pas encore lu cet album ! Pourtant il avait tout pour me plaire … Un thème important et fort, des auteurs incroyables et des dessins accrocheurs. Bref,  j’ai succombé et j’ai bien fait.

Rosalie est une petite fille de cinq ans et demi qui est obligée d’aller à l’école. Son père est parti à la guerre et sa mère tente de survivre comme elle peut. En attendant, elle doit aller à l’école des grands car c’est la seule classe restante. Nous sommes à l’hiver 1917 et Rosalie est en mission secrète. Elle est même capitaine !

Rosalie va donc à l’école et elle s’ennuie un peu. Tout le monde l’oublie au fond de cette salle de classe et la petite fille souffre un peu de la situation mais surtout elle souffre du manque de son père. Cet homme qu’elle commence à oublier et qui envoie des lettres si joyeuses, si éloignées de son quotidien.

Tout l’album nous est conté du point de vue de l’enfant et c’est là le gros point fort car il s’en dégage une forte naïveté mais aussi une méconnaissance de l’époque dans laquelle la petite Rosalie grandit. Et oui, à 5 ans (même et demi) on ne nous explique pas tout ! Et cela permet de multiplier l’émotion procurée aux lecteurs.

On comprend très vite ce qui va se passer et comment, mais cela ne nous empêche pas d’être touchés, loin de là. Rosalie nous touche en plein cœur, nous émeut et on a envie de la protéger, de l’aider même si on ne peut rien faire. On assiste impuissant à la compréhension de l’enfant face à son époque.

L’album est court, fort, un véritable coup de poing qui ne vous laissera définitivement pas indifférent. Entre l’émotion des mots et celle des illustrations, tout est là pour vous marquer.

0 commentaire

Pour poster un commentaire, rejoignez la communauté On lit plus Fort